Questions-réponses spirituelles

Le pasteur Marc Pernot de l’Eglise protestante de Genève tient un excellent blog sur lequel il propose, entre autres, de proposer une réponse à toutes les questions qu’on voudra bien lui adresser.

Questions spirituelles. Réflexions théologiques ou existentielles. Questions pratiques de vie d’Eglise. Questionnements éthiques…

Les questions (anonymes) et les réponses sont toutes publiées et accessibles à tous.tes.

À mon sens, le pasteur Pernot propose des réponses intelligentes et pertinentes. Il ne prétend pas avoir réponse à tout, mais que toute question est digne de recevoir une réponse. Nuance.

Allez donc faire un tour sur jecherchedieu.ch!


Mariage: prière bilingue

Prière bilingue français-espagnol pour un mariage. Mise à disposition ici et à adapter si besoin.

Oremos

Seigneur,
C’est dans la joie et l’émotion que nous te confions N et N et que nous plaçons leur amour dans ta main.
Éveille en eux chaque jour le désir de cheminer ensemble
dans la complicité et le respect.

Señor
Acompaña a N y N a lo largo de sus caminos de vida y haz que estos se llenen de felicidad, aventuras y fe.

N et N forment un couple qui nous est très cher à tous et que nous aimons sincèrement. Donne-nous d’être des amis fidèles, à l’écoute et disponibles pour les mariés.

Que superen juntos, de la mano, las pruebas en la esperanza y la confianza.

Nous te prions pour toutes les personnes présentes cet après-midi.
Protège ceux qui vivent un amour sincère depuis de nombreuses années et ceux qui le découvrent.
Accompagne ceux qui le cherchent encore et reste présent aux côtés de ceux qui ont été déçus.
Nous te confions ceux qui n’ont pas pu être présents et qui vivent ce jour en communion avec nous malgré la distance.

Ven a fortalecer los lazos familiares y de amistad que nos unen a los esposos.

Seigneur, laisse aujourd’hui entrer l’amour dans nos cœurs, dans nos vies et dans nos actes.
Que cet amour sème et porte des fruits de paix et d’espérance autour de nous.

Amen

Du pain et du poisson

Après la balade méditative de l’aube pascale et une petite collation, les lève-tôt se sont retrouvés au temple d’Auvernier à 8h00 pour le culte. Voici le texte de cette célébration.

Mosaïque (début du 6e s.). Basilique S. Appolinare Nuovo. Ravenne. Source: olivierbauer.org

Partie 1

Aujourd’hui, nous sommes le 1er avril. Et c’est Dieu qui nous fait la plus étonnante des surprises. Si nous devions nous en tenir à notre esprit cartésien, à notre logique humaine, jamais nous ne pourrions prendre au sérieux ce qu’il nous annonce.
Eh, vous savez quoi?!?
Jésus est ressuscité! 😉

Et pourtant, voici plus de 2000 ans que des hommes et des femmes placent leur espérance dans cette vérité. Que nous-mêmes, à la suite de toutes celles et ceux qui nous ont précédé, nous plaçons nos vies devant cette réalité: Dieu est plus fort que tout ce qui pourrait cloisonner nos vies. Il est même plus fort que la mort elle-même.
Alors en ce matin du 1er avril, nous n’avons pas envie de faire des blagues car, franchement, il nous faut rester modeste et laisser à Dieu l’indiscutable victoire en la matière. Jamais nous ne pourrions faire mieux.

Mais petit clin d’œil, nous avons choisi de placer cette célébration sous le signe du poisson. Et comme nous ne faisons pas les choses à moitié, c’est à l’intérieur même d’un poisson que nous vous invitons à entrer. Continuer la lecture de Du pain et du poisson

Aube pascale: promenade méditative

Déroulement et textes de la célébration de l’aube de Pâques vécue à Auvernier, au petit matin dans un cadre magnifique.

Station 1 autour du feu

Accueil des participants autour d’une bûche allumée. Devant le chalet scout. 6h00.

Texte d’accueil: Bienvenue à toutes et tous. Nous voici dans la nuit. Obscurité du monde que nous avons plutôt l’habitude de fuir. Mettant à profit ces heures apparemment inutiles puisque boudées par la lumières pour nous reposer, reprendre des forces pour nous engager courageusement dans le jour suivant. Mais voici que parfois, la nuit vient à nous. Mystérieuse et englobante. Angoissante aussi. Les ténèbres pénètrent en nous plus encore que nous ne pénétrons en elles. C’est ce qui se produisit pour ceux qui avaient suivi Jésus, qui avaient cru en lui comme celui que Dieu envoyait pour les sauver. Voilà qu’il a été mis à mort. Voilà que l’échec et l’obscurité ont eu raison de leurs espérances. C’est dans cette obscurité qui envahit encore le monde que nous nous sommes donné rendez-vous. Autour d’un feu qui nous réchauffe et donne un peu de lueur. Prémices de cette flamme et de cette lumière qui ne laissent pas les ténèbres l’emporter sur notre espérance.

Cette année, hasard du calendrier, le jour de Pâques tombe sur la date du 1er avril. Alors ici, point de canular ni d’espièglerie, mais nous vous proposons de vivre cette balade méditative de l’aube pascale sous le signe le poisson. Thème biblique et chrétien chargé de sens, notre marche se vivra au rythme de textes et de rencontres où il sera question de poissons.

Chant: La nuit règne encore ici-bas, mais notre espérance est que tout ne se termine pas à la Croix. Que Dieu ne nous abandonne pas dans l’obscurité. Le chant La ténèbre n’est point ténèbre ponctuera notre marche. Nous le chantons 3 fois.

Continuer la lecture de Aube pascale: promenade méditative

La Conscience – Victor Hugo

Le texte entier du poème de Victor Hugo La Conscience. Extrait du recueil « La légende des siècles » (1859 – 1877), dont il est fait référence dans la prédication Au commencement était la violence.

Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
Échevelé, livide au milieu des tempêtes,
Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
Comme le soir tombait, l’homme sombre arriva
Au bas d’une montagne en une grande plaine ;
Sa femme fatiguée et ses fils hors d’haleine
Lui dirent : « Couchons-nous sur la terre, et dormons. »
Caïn, ne dormant pas, songeait au pied des monts.
Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres,
Il vit un œil, tout grand ouvert dans les ténèbres,
Et qui le regardait dans l’ombre fixement.

Continuer la lecture de La Conscience – Victor Hugo

Sur nos monts…

Voici le Message des Églises que j’ai prononcé hier soir au Port de Cortaillod, à l’occasion des festivités de la Fête nationale.
Merci à la Commune de Cortaillod d’associer chaque année les Églises à cette manifestation villageoise.

Mesdames, Messieurs,
Chers concitoyens, chère concitoyennes,

Je suis prête à parier qu’un certain nombre d’entre vous est rentré récemment d’Espagne et du Portugal. D’autres reviennent d’un séjour en Sardaigne ou sur une île grecque. Quelques uns – moins nombreux – se sont rendus au Canada ou au Vietnam. C’est juste?!? Continuer la lecture de Sur nos monts…

Autour de la laïcité

On parle beaucoup de laïcité ces temps. Si on est tous d’accord pour dire que l’État ne doit pas dicter aux citoyens ce qu’ils doivent croire et penser, il n’y a pas d’accord aussi large sur le sens du mot laïcité et bien des confusions et des mécompréhensions dans les débats viennent, me semble-t-il, des présupposés rarement clarifiés autour de ce concept.

Notre compréhension de la laïcité est intimement liée à notre histoire, à l’histoire des relations entre l’État et les Églises, entre la société civile et les communautés religieuses. Ainsi, en Suisse, notre manière de gérer l’État laïque ne saurait être la même qu’en France. Et même, en Suisse, chaque canton a son histoire bien spécifique.

À lire et à voir

Dernièrement, le département de l’instruction publique du Canton de Genève a édité une brochure à l’attention des enseignants. Je vous en recommande la lecture! Les enjeux sont bien posés et les confusions souvent dissipées. Le tout avec des magnifiques illustrations de Zep, pleines de subtilité et d’humour.

ZEP tiré de La laïcité à l'école - DIP Genève
ZEP tiré de La laïcité à l’école – DIP Genève

Continuer la lecture de Autour de la laïcité

Petit mot en famille

Petit mot prononcé à l’occasion de la réunion de la famille de Montmollin qui a réuni près de 200 cousins au château d’Auvernier.

IMG_20160821_161928

Vous le savez peut-être, 2017 sera une année particulière. Et pas seulement parce que ce sera une année sans réunion Montmollin!
2017, c’est exactement 500 ans après 1517. C’est le 31 octobre de cette année là que, selon la tradition, Martin Luther a placardé ses 95 thèses contre les indulgences sur la porte de l’église du château de Wittemberg. C’est cet acte qui signe le coup d’envoi de la Réforme.
En 2017 nous célébrerons donc un demi-millénaire de protestantisme.

Occasion à la fois de revisiter le passé et de repenser le présent à la lumière des idées qui ont, à l’époque, changé le monde – ou au moins l’Europe.
Comme nous sommes accueillis aujourd’hui dans ce magnifique village d’Auvernier, je me suis intéressée à voir comment ce village était passé à la Réforme. Continuer la lecture de Petit mot en famille

La paix… une exception suisse

Voici le Message des Églises que j’ai prononcé hier soir au Port de Cortaillod, à l’occasion des festivités de la Fête nationale.
Merci à la Commune de Cortaillod d’associer chaque année les Églises à cette manifestation villageoise.

rhine-falls-1473428_1920

Mesdames et Messieurs,
Chers concitoyens, chères concitoyennes,

Vous avez peut-être lu comme moi, en juin dernier, cette annonce du Global Peace Index: la Suisse est un des 10 pays du monde à vivre totalement en paix.
Seuls 10 pays sur les 324 que compte notre planète. 10 pays seulement vivent en paix… (!)
Et la Suisse en fait partie, aux côtés du Botswana, du Chili, du Costa Rica, du Japon de l’Île Maurice, du Panama, du Qatar, de l’Uruguay et du Vietnam. Continuer la lecture de La paix… une exception suisse

Le Fairphone: alibi éthique chez Swisscom?

fairphone-2Cela faisait quelques temps que mon smartphone donnait des signes de faiblesses et de lenteurs. Je me disais que j’allais bien sagement attendre l’été pour prendre le temps d’en choisir un nouveau. J’avais l’intention de me renseigner sur les Fairphones. Mais voilà que mon téléphone a soudain refusé de s’allumer. J’ai donc dû entreprendre les démarches un peu plus vite que prévu. Et quelles démarches!

Lundi, mon téléphone ne répond plus de rien.

Mardi, je suis prise toute la journée, ainsi que la soirée. Pas le temps de m’en occuper.

Mercredi, je me rends au magasin Swisscom. La conseillère de vente (ou un titre du genre) vient à ma rencontre et me demande si j’ai déjà choisi le modèle de mon futur téléphone. Lorsque je prononce Fairphone, grand silence…
Lui demandant si elle n’en vend pas souvent, je m’entends répondre j’en ai eu un entre les mains… une fois… Voilà, voilà !… Continuer la lecture de Le Fairphone: alibi éthique chez Swisscom?

Qui accueille un enfant, m’accueille: méditation de la JMP 2016

En cette journée internationale des droits des femmes, je partage la méditation que j’ai proposé hier soir lors de la célébration de la Journée mondiale de prière (JMP), dont la liturgie avait été préparée cette année par des femmes de Cuba.

drapeau-cuba

Lecture de l’évangile de Marc

Des gens amenèrent des enfants à Jésus pour qu’il pose les mains sur eux, mais les disciples leur firent des reproches. Quand Jésus vit cela, il s’indigna et dit à ses disciples: « Laissez les enfants venir à moi! Ne les empêche pas, car le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme eux. Je vous le déclare, c’est la vérité: celui qui n’accepte pas le Royaume de Dieu comme un enfant ne pourra jamais y entrer. » Ensuite, il prit les enfants dans ses bras; il posa ses mains sur chacun d’eux et les bénit. (Marc 10,13-16)

Méditation

Les femmes de Cuba qui ont préparé la liturgie que nous célébrons ce soir, ont mis un accent particulier sur le mélange des générations et l’importance de la transmission. Des jeunes filles aux femmes âgées, toutes les générations féminines sont unies pour célébrer ensemble le même Dieu. Ces femmes nous invitent à méditer ce texte de l’évangile de Marc où l’on amène des enfants auprès de Jésus.

Notre vision des enfants aujourd’hui est très différente de celle du monde antique. Et il convient de ne pas projeter sur le récit de l’évangile notre compréhension moderne. L’enfant, alors, n’est ni le symbole de la pureté, ni celui de l’innocence. Continuer la lecture de Qui accueille un enfant, m’accueille: méditation de la JMP 2016

Le compte de Noël

Voici le conte, raconté mercredi lors du Noël des aînés de la Commune de Cortaillod. Merci à Florence Droz du Centre œcuménique de documentation (COD) pour l’idée de ce conte que j’ai un peu retravaillé.

calculator-925385_1920

Au petit matin

Ce matin-là, Nathan se leva de bonne heure. Après avoir mangé la galette que son épouse Rébecca lui avait préparée la veille au soir et bu un bon bol de lait de chèvre, il se mit en route. Il avait prévu de s’arrêter prier à la synagogue avant de se rendre à Bethléem et il ne voulait pas avoir à courir sur le chemin. Il n’était pas question d’arriver tout essoufflé à son premier jour. Car ce jour-là était un jour important: Nathan commençait un nouveau travail!

Le voyage se passa sans heurts et une fois dans le village, il trouva sans difficulté la maison des recenseurs. Il faisait connaissance avec ses nouveaux collègues lorsque le responsable du recensement entra. Continuer la lecture de Le compte de Noël

L’étoile de Bethléem: un conte de Noël

Chaque année au Noël des aînés de la Commune, je raconte un conte de Noël. Dans mes recherches pour un nouveau conte pour cette année, je tombe sur celui-ci que j’avais adapté il y a quelques années. Je n’ai pas retrouvé la source, donc pas non plus son auteur (désolée…). Cette histoire peut aussi être réécrite en saynète jouée par des enfants.

milky-way-984050_1920

 

Au lendemain…

Dans un pays lointain, il y a bien longtemps, des mages crurent apercevoir dans le ciel une étoile. Une étoile toute spéciale, une étoile qui devait annoncer un événement exceptionnel: la naissance d’un roi. Ils se mirent en route, dans la direction que leur indiquait l’astre. Après des jours et des jours de marche sous le soleil brûlant et dans la nuit glacée, ils arrivèrent aux portes de Jérusalem. Ils se rendirent à la cour du roi Hérode et apprirent de la bouche des sages où devait naître celui qu’on appellerait Le roi des Juifs: à Bethléem. Continuer la lecture de L’étoile de Bethléem: un conte de Noël

Confession de foi de MLK

Confession de foi de Martin Luther King Jr – prononcée à Oslo à l’occasion de la réception du Prix Nobel de la paix, en décembre 1964.

martin-luther-king-25271_1280

Aujourd’hui dans la nuit du monde et dans l’espérance de la Bonne Nouvelle, j’affirme avec audace ma foi dans l’avenir de l’humanité.

Je refuse de croire que les circonstances actuelles rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure.

Je refuse de croire que l’être humain ne soit qu’un fétu de paille ballotté par le courant de la vie, sans avoir la possibilité d’influencer en quoi que ce soit le cours des événements.

Je refuse de partager l’avis de ceux qui prétendent que l’homme est à ce point captif de la nuit du racisme et de la guerre que l’aurore radieuse de la paix et de la fraternité ne pourra jamais devenir une réalité. Continuer la lecture de Confession de foi de MLK

À qui appartient ma mort?

Hier soir, la RTS a diffusé un reportage intitulé Je prépare mes obsèques dans le magazine Mise au Point. Je suis restée accrochée sur cette phrase du patron des pompes funèbres: « Les gens désirent garder une certaine mainmise sur leurs obsèques. […] C’est dans l’air du temps de vouloir tout maîtriser jusqu’à la fin. »

Cette dimension de maîtrise m’interroge. Admettre que l’on ne maîtrise pas totalement sa vie est déjà difficile, pourquoi en plus vouloir maîtriser sa mort?

J’ai régulièrement l’occasion de rencontrer des familles en deuil et je constate que bien souvent cette volonté de maîtrise de la part du défunt place les vivants dans des situations inextricables. Par loyauté au défunt, les endeuillés se plient à la lettre à ses volontés. La disparition récente de la personne crée un tel respect que ses moindres souhaits deviennent intouchables.

Mais les volontés du défunt ne correspondent pas nécessairement ni aux envies ni aux besoins des vivants. En tant que pasteure, ce sont les endeuillés que j’accompagne. Ce sont eux qui doivent parvenir à dire adieu. Je crois que le défunt a trouvé la paix dans la mort. Mais parfois, ce qu’il a laissé derrière lui devient obstacle pour les vivants qui cherchent, eux, à trouver la paix dans la vie.

Notre mort ne nous appartient pas. Le deuil appartient aux vivants.

Plusieurs protagonistes du reportage disent l’importance d’en parler avec son entourage. C’est un excellent conseil! Mais en parler ne signifie pas informer ses proches qu’on a tout réglé. En parler signifie ouvrir réellement la discussion sur les envies et les besoins des uns et des autres.

Et comme dirait Odile: Longue et belle vie à vous aussi!

Un prix qui n’a pas de prix

Dimanche dernier, j’ai été primée! En effet, à ma grande surprise, je me suis vue décerner le Prix jeunesse 2015, ou plus exactement une partie de ce prix puisque  j’en suis une des lauréates.

Le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse, le CSAJ, remet chaque année un prix à une personnalité  – en général politique – qui œuvre pour les jeunes (voir celui décerné en 2014 à Didier Burkhalter). Cette année, le CSAJ a décidé de remettre ce prix non pas à une personne mais de confier à tous les jeunes membres du Parlement des jeunes la responsabilité de le remettre à une personne de leur entourage qui contribue au travail de jeunesse.

Ainsi, Manon – jeune monitrice de catéchisme dans la paroisse du Joran et membre du Parlement des jeunes – m’a fait la surprise de me le décerner dimanche à l’occasion de notre camp de catéchisme. Continuer la lecture de Un prix qui n’a pas de prix

La Suisse que l’on aime

Voici le message des Églises prononcé lors de la Fête nationale à Cortaillod, le 31 juillet 2015 (oui, Cortaillod fête avec un peu d’avance…).

Mesdames et Messieurs,
Chers concitoyens, chères concitoyennes,
switzerland-162434_1280
Après les grandes chaleurs du mois de juillet, nous voilà au seuil du mois d’août et nous pouvons arborer la croix suisse. Drapeaux, lampions, T-Shirts et casquettes. La fête nationale est l’occasion de sortir de nos armoires tous nos accessoires patriotiques.

Des occasions, il y en a quelques unes dans l’année. Elles nous sont en général offertes par les sportifs qui défendent nos couleurs. Et cette année, ce sont les joueurs et les joueuses suisses de tennis qui nous ont fait vibrer. Comme vous certainement, j’ai suivi avec intérêt et émotion la victoire de l’équipe de suisse en coupe Davis, puis le parcours de Timea Bacsinsky à Roland Garros et bien sûr la victoire de Stanislas Wawrinka à Paris. Continuer la lecture de La Suisse que l’on aime

Les enfants, les ados et la mort

Dans le cadre de mon travail en paroisse, j’ai régulièrement l’occasion de visiter des familles qui vivent un deuil. Dans ces familles, il y a parfois de jeunes enfants ou des adolescents. Je constate qu’en règle générale, ceux-ci sont écartés du moment de discussion qui réunit la famille et le pasteur et qu’il arrive même qu’ils ne soient pas présents à la cérémonie.

Le journal régional Le Courrier neuchâtelois a publié cette semaine un article sur les ados et la mort qui met en avant le besoin des jeunes d’en parler sans tabou. Mon collègue Raoul Pagnamenta et moi-même avons été contactés par la journaliste et brièvement cités. Continuer la lecture de Les enfants, les ados et la mort