Florilège de bonnes idées pour garder le moral et accomplir notre mission autrement malgré le Covid-19

Des mesures spéciales restreignent nos possibilités de nous réunir? Il nous faut renoncer à plusieurs de nos manifestations paroissiales?
Pourquoi ne pas mettre à profit cette situation pour nous réinventer? Trouver d’autres manières d’être ensemble, solidaires.

Il est primordial de ne pas penser les choses en seuls termes de suppressions, annulations et renoncement. Simplement annuler, c’est disparaître. Et cela dit quelque chose de nous. L’Église ne peut pas être inexistante en temps de crise. Sinon elle laisse entendre que Dieu nous abandonne.

Soyons créatifs.ves et que l’Esprit nous inspire!

Voici quelques idées glanées ici ou là, pas nécessairement uniquement dans ma paroisse. Liste non-exhaustive et à compléter en tout temps.

Il nous est demandé de tenir une liste de toutes les personnes présentes lors d’une rencontre (culte ou autre). Au lieu de le faire dans le style Gestapo-on-est-tous-fichés, hier matin avec les officiants du culte, on a approché les personnes à l’entrée du temple en leur expliquant le sens de cette liste et en leur disant « c’est comme le recensement à Bethléem ». Petit clin d’œil qui a détendu l’atmosphère.

Cafés-contacts ou autres lieux de rencontre régulier réunissant en majorité des personnes âgées et/ou isolées. Ces temps ne peuvent plus avoir lieu pendant un temps. Attention pourtant à ce que cela ne provoque pas l’isolement de certaines personnes! Pour certains, ce type de rendez-vous est parfois l’un des seuls dans la semaine. On organise une chaîne de téléphones pour prendre des nouvelles?

Il est probable que plusieurs personnes (ou familles) soient mises en quarantaine dans les semaines à venir. On organise un réseau de solidarité qui fait des courses et les dépose derrière leur porte? Mieux vaut organiser et coordonner un tant soit peu les bonnes volontés dans ces circonstance sinon, la famille risque de se retrouver avec des réserves nourriture pour des mois… mais plus de papier de toilette par exemple. Sans demander, on ne peut pas savoir de quoi les gens manquent.

Les soupes de carême sont annulées. Ce sont des lieux de rencontre, mais aussi l’occasion de présenter la campagne de carême. On encourage les gens à manger de la soupe chez eux le jour ou était prévue la rencontre (autre manière d’être en communion les uns avec les autres)? Et on les encourage à ne pas oublier de faire un don.

Pensant à certaines personnes qui risquent d’être un peu seules chez elles,   déposer un petit mot dans une boîte aux lettres, comme une « bonne nouvelle ».

Et bien évidemment, mettre à disposition le texte de la prédication (ou le podcast) du culte dominical. Pour que celles et ceux qui choisissent par prudence de rester à la maison le dimanche matin aient un lien avec le culte de leur paroisse. On peut aussi les encourager à écouter le culte à la radio.

Week-end avec les catéchumènes annulé parce que les nuitées sont interdites? On remplace par une journée d’animation en paroisse le samedi. Programme allégé, mais on garde la joie de se retrouver et de vivre des choses ensemble.

 

2 réflexions au sujet de « Florilège de bonnes idées pour garder le moral et accomplir notre mission autrement malgré le Covid-19 »

  1. Merci, Diane, de ces idées inspirantes qui favorisent la solidarité. Alors qu’on serait tenté de jouer la carte du « chacun pour soi et Dieu pour tous ».
    Tu as aussi mis en place, je crois, un système Whatsapp qui pourrait avoir toute sa pertinence, en ces temps de recommandations.
    De mon côté, tout en étant lucide et responsable, j’encourage aussi la solidarité. Tes idées sont à reprendre.
    On peut aussi déposer un petit mot dans la boîte aux lettres, comme une « bonne nouvelle ».
    Peut-être que cette épidémie nous rendra un peu plus créatifs et nous poussera à sortir de notre « zone de confort ». Alors que quand « tout va bien », on se dit que « tout roule comme ça. »
    Amitiés et bises (à distance et en ligne, on risque rien).

  2. Merci Jean-Marc!
    Je complète le billet ci-dessus grâce à toi. Je n’avais même pas pensé à mentionner la mise à disposition des prédications par écrit et podcast!! Merci de le souligner. Bises à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *