Aube de Pâques à la maison

Message publié au matin du 12 avril 2020 sur le site de la paroisse de La BARC.

A lire ou à écouter.

Voici l’aube.
La lumière pointe. Le jour va se lever.
Un jour nouveau. Sur un monde transformé.
Rien ne sera jamais plus comme avant.

La mort a été vaincue. Le Christ s’est relevé.
Les ténèbres ne l’emporteront pas.
La vie dans toute sa puissance fait désormais son œuvre.

Vous vous êtes vous aussi peut-être levé ce matin aux petites heures pour voir poindre l’aube. Avec les lève-tôt, j’avais envie de partager ces paroles de l’apôtre Paul qui résonnent pour moi de manière particulière ce matin.

Je vais vous révéler un secret : nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous transformés en un instant, en un clin d’œil, au son de la dernière trompette. Car lorsqu’elle sonnera, les morts ressusciteront pour ne plus mourir, et nous serons tous transformés. Ce qui est périssable doit se revêtir de ce qui est impérissable; ce qui meurt doit se revêtir de ce qui est immortel. Lorsque ce qui est périssable se sera revêtu de ce qui est impérissable, et que ce qui meurt se sera revêtu de ce qui est immortel, alors se réalisera cette parole de l’Écriture:
« La mort est supprimée; la victoire est complète! »
« Mort, où est ta victoire? Mort, où est ton pouvoir de tuer? »

1 Corinthiens 15,51-55

Un texte fantastique qui nous donnerait l’envie de rire au nez de la mort. Si elle n’est plus capable de tuer, alors il ne lui reste rien.
Tout pouvoir lui a été nié. Toute puissance retirée.
Elle est comme un dictateur déchu, un ballon dégonflé, un reste pathétique, plus que l’ombre d’elle-même.

Cette victoire n’est pas le fruit d’un long processus. Non, elle advient en un instant. En un clin d’œil. Un clignement de cils et la réalité devient tout autre. Les forces sont renversées. Les atouts ont changé de main.

L’aube pointe et d’un instant à l’autre le disque de feu paraîtra de l’autre côté du lac. En un instant, en un clin d’œil il est là. Avant, nous ne percevions qu’une partie de ses effets : des teintes dans le ciel, une luminosité grandissante qui déjà avait mis en péril l’obscurité. Mais quand apparaît la première portion du cercle, il n’y a plus de doute: il est là.

Et la réalité devient tout autre. Il y a un avant. Et il y a un maintenant. Désormais le monde vit sous le règne de la lumière.

Je vais vous révéler un secret : nous ne mourrons pas tous. La mort a perdu. Mais nous serons transformés en un instant, en un clin d’œil.
Telle est désormais notre nouvelle réalité. Nous vivons sous le règne de Pâques.

Que Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *